Hydrokit

Huile / Consommable

Découvrez notre sélection d'huiles hydrauliques pour lubrifier les différents composants de vos circuits hydrauliques sur engins mobiles.


A quoi sert l'huile dans un circuit hydraulique ?

L'huile transmet l'énergie hydrostatique à travers le circuit hydraulique. L'huile est un fluide qui retranscrit précisément les changements de pression car celle-ci est incompressible. Son volume ne varie pas avec la température et la pression. Elle est également utilisée pour ses propriétés anti-oxydants, anti-corrosion et anti-usure.


Quel est l'avantage principal de l'huile ?

L'atout principal de l'huile est de transmettre l'énergie d'un système à un autre.


Comment choisir son huile hydraulique ?

Le choix de l'huile hydraulique varie selon son utilisation. Premièrement, il faut consulter les préconisations du constructeur du système et veiller à ce que les huiles hydrauliques soient compatibles. On retrouvera différentes huiles sur le marché : minérales (les plus utilisés), synthétiques (destinés aux conditions rudes, aux variations de température et aux utilisations intensives) et biodégradables.

Les huiles minérales sont classées en 4 catégories :

  • HH - Huiles minérales raffinées pures.
  • HL - Huiles minérales avec propriétés anti-oxydation et anti-corrosions.
  • HM - Huiles minérales avec propriétés anti-oxydation, anti-corrosions et anti-usure.
  • HV - Huiles minérales avec propriétés anti-oxydation, anti-corrosions, anti-usure avec une viscosité/température améliorée.

Ces quatre catégories possèdent chacune 8 grades de viscosités ISO VG classées de 10 à 150. Plus le chiffre sera élevé, plus l'huile sera visqueuse. Une huile hydraulique HV46 sera donc plus fluide qu'une huile HV68. Ce chiffre correspond à la viscosité de l'huile à 40°C en mm²/S ou en cST (Centistokes). Une huile hydraulique HV 32 sera adaptée aux pays froids et une huile hydraulique HV 68 sera utilisée pour les pays chauds ou les machines viticoles. Les huiles les plus utilisées et adaptées aux machines agricoles et TP sont les huiles HV46. Lors d'un changement d'huile, il faut veiller à ce que cette dernière soit également compatible avec les différents organes et composants (distributeurs, moteurs...).


Quels sont les différents types d'huile ?

Sur le site Hydrokit, il est possible de retrouver 4 types d'huiles hydrauliques : HVB, HVC, HVX et biodégradables. Ces 4 types d'huiles correspondent à la norme ISO HV46 et sont donc adaptés à une utilisation agricole, TP, industrie, maritime...


HVB

L'huile hydraulique HVB est destinée aux utilisations quotidiennes, elle répond aux critères des systèmes hydrauliques standard.


HVC

L'huile HVC est conçue pour les utilisations intensives, elle intègre des additifs qui augmentent sa durée de vie, et qui protègent davantage les installations.


HVX

L'huile HVX est utilisée dans des conditions intensives avec des variations de température, elle apporte une protection contre la corrosion et le cisaillement accru tout en optimisant sa filtration. Cette huile dépasse les standards recommandés pour une utilisation conventionnelle.


Alimentaire

L'huile hydraulique alimentaire est conçue pour les machines agro-alimentaires. L'huile est sans odeur, transparente et sans goût, il n'y a donc aucun risque de toxicité si l'huile entre en contact avec de la nourriture. L'huile répond aux exigences ISO HV 46 et peut-être intégré dans tout type de circuits hydrauliques et transmissions hydrostatiques. Les intervalles de vidanges doivent être réduits pour conserver des performances optimales.


Minérale

L'huile minérale est un dérivé du pétrole obtenu après raffinage. Des additifs sont ajoutés pour obtenir les caractéristiques souhaitées. Ces derniers visent à améliorer la viscosité, la durée de vie, les capacités lubrifiantes, la résistance aux variations de température, à la corrosion, au cisaillement, à la filtration et ils sont également ajoutés pour répondre aux exigences des constructeurs.


La viscosité de l'huile est-elle importante ?

La viscosité de l'huile est importante pour le fonctionnement du circuit hydraulique. Un fluide hydraulique trop liquide ne permettra pas de lubrifier les composants et les pièces en mouvement correctement. A l'inverse, une huile trop visqueuse ne sera pas aspirée convenablement par la pompe et elle offrira plus de résistance dans le fonctionnement des pièces mécaniques. La viscosité varie en fonction de la température, une bonne huile conservera sa viscosité dans différentes conditions ainsi que l'ensemble de ses propriétés.


Comment calculer la vitesse d'écoulement ?

La vitesse d'écoulement (en mètre/seconde) varie selon le débit (en litre/minute) et le diamètre intérieur du tuyau (en mm ou la section en cm²). Pour calculer la vitesse d'écoulement, on utilise un abaque (voir ci-dessous) pour déterminer le diamètre de la canalisation minimum. La vitesse d'aspiration devra se situer entre 0.8 et 1 m/s, la vitesse de retour entre 2 et 3 m/s et entre 3 et 4.5 m/s pour le refoulement.

Pour utiliser l'abaque, il faut tracer un trait entre le débit circulant dans la canalisation et la vitesse conseillée selon l'application (aspiration, retour et refoulement). Le trait indiquera par la suite le diamètre intérieur du flexible en mm ou la section en cm² à installer sur le circuit.

Cet abaque permet d'optimiser la circulation de l'huile dans l'ensemble du circuit et d'éviter les échauffements d'huile et l'usure prématurée du fluide hydraulique.

Filtrer les produits

Il y a 35 produit(s)